“Rien n'équivaut à la lecture. Pour les personnes aveugles, le braille constitue un outil essentiel à l'alphabétisation.”

Qu'est-ce que le braille?

Le code braille est une méthode tactile de lecture et d’écriture pour les aveugles. Ainsi nommé en l’honneur de son inventeur, Louis Braille, il utilise des groupes de points pour représenter les lettres et les chiffres imprimés. La « cellule braille » de base du code se compose de six points regroupés en deux colonnes verticales de trois points chacune. Les points de la première colonne sont numérotés de un à trois et ceux de la seconde, de quatre à six. Par exemple, la lettre « d » (dans le tableau ci-dessous) est désignée par les « points 1, 4 et 5 ».

À partir de la cellule de base, il est possible de former soixante-trois motifs de points différents. Ces motifs sont facilement reconnaissables au toucher. Ils représentent les lettres, les chiffres, la ponctuation ainsi que certaines combinaisons de lettres appelées « contractions » (« en » et « tion », par exemple) de même que quelques mots courants (« et », « pour », « de », etc.).

Même si les lecteurs de braille débutants préfèrent généralement le braille intégral, le braille abrégé tend à être le modèle par défaut pour les documents et les publications.

Niveau 1 (braille intégral)

Lettres

Alphabet braille

Ponctuation, chiffres et symboles spéciaux

Ponctuation

Ponctuation braille 

Chiffres

Chiffres braille

Les lettres « A » à « I » deviennent les chiffres « 1 » à « 9 » respectivement lorsqu’ils sont précédés par le préfixe numérique. La lettre « J » représente le zéro.

Symboles spéciaux

Symboles braille spéciaux 

La ligne de braille suivante se lit ainsi : « To be, or not to be — that is the question. » (Être ou ne pas être, telle est la question. »

To be, or not to be - that is the question. (Être ou ne pas être, telle est la question.) 

Une page type rédigée en braille contient quarante caractères braille par ligne et vingt-cinq lignes. Une page en caractères imprimés équivaut à environ une page et demie de texte rédigé en braille de niveau 2, qui fait pleinement usage des contractions. Les dix premières lettres (« A » à « J ») sont représentées par les quatre points supérieurs (un, deux, quatre et cinq). Lorsque le préfixe numérique symbole du préfixe numérique, formé des points trois à six, précède les dix configurations, cela indique qu’il s’agit des chiffres un à neuf et du zéro. Le braille utilise les points trois et six de même que les configurations des lettres « A » à « J » pour représenter les autres lettres de l’alphabet et les autres éléments du code.

Le point six précédant une lettre indique qu’il s’agit d’une lettre majuscule. Comme le code braille ne comprend que 63 symboles, certains d’entre eux ont plus d’une signification selon leur emplacement dans un mot ou dans une phrase. Par exemple, les points un et six, le son « ch » en braille, peut représenter le groupe de lettres (contraction) « ch » dans un mot. Cependant, le même symbole représente également le mot « child » (enfant).

Exemples :

chocolate  Le mot « chocolate » (chocolat) en braille  

child          Le mot « child » (enfant) en braille